Jour 28 : Marcher pour mieux jouer du piano

Cet article fait partie de la série Jouer du piano tous les jours pendant 30 jours.

 

Dimanche 18 septembre 2016.

 

Afin de me détendre le corps et l’esprit, je suis partie marcher ce matin au parc à côté de chez moi. Je sais que c’est très efficace pour me changer les idées, m’aider à prendre du recul et me donner de l’énergie. Je me suis souvenue de “ma” professeur(e) de piano quand j’étais petite qui me disait qu’un musicien a toujours besoin de se ressourcer ailleurs que dans son domaine afin d’avoir des choses à exprimer, et puiser de l’inspiration. Chopin allait souvent marcher dans la nature et le conseillait à ses élèves.

 

Nature muse du musicien

De retour à la maison, je me suis mise au piano directement ! L’habitude est bien ancrée maintenant. C’est ce que je voulais en commençant ce défi. Et je sais que c’est toujours plus facile si je commence par ça avant tout le reste. C’est encore plus vrai le weekend. Sinon, cela risque fort de passer après les activités variés en famille, et les choses à faire pour l’intendance de la maison.

2016 09 18 (2)

Après un peu d’improvisation en mi mineur, j’ai repris le même recueil de Schumann qu’hier. J’ai déchiffré la première scène d’enfant de Schumann. Puis un thème et variation appelé Abegg que j’avais déjà joué pour un examen étant adolescente.

Puis j’ai repris la petite invention de Bach. Je dois admettre que j’ai des difficultés pour la finaliser. Certains passages ne passent toujours pas. Ça commence a m’énerver je dois dire… Elle a l’air pourtant simple cette petite pièce. Et bien elle demande beaucoup de coordination et de délié si on veut la jouer au tempo. J’ai travaillé les gestes de mes poignets en les exagérant. Et en cherchant à diagnostiquer le problème, j’ai compris qu’il y avait des doigtés qui n’étaient pas clairs. Deux formules se répètent mais différemment au niveau de l’ordre des doigts. Alors il s’agit peut-être d’un problème de mémoire musculaire… Bref, je suis en recherche, mais visiblement je faisais fausse route les jours derniers alors il faut que j’essaie des choses différentes. Une difficulté travaillée ne doit pas mettre des jours à se résoudre. Si c’est le cas, c’est qu’on n’emploie pas les bons outils.

Soupçonnant un mauvais geste de mon bras gauche, j’ai eu l’idée de changer de piano, pour me filmer de l’autre côté. Je vous présente donc mon petit piano d’étude !

Vous arrive-t-il de vous acharner comme cela sur un morceau et de perdre patience ? Partagez-le dans les commentaires.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réflexions au sujet de « Jour 28 : Marcher pour mieux jouer du piano »

    • Très bien merci beaucoup Dinah ! Et le temps nous a permis cette fois de jouer dans de bonnes conditions. J’espère que tu vas bien. A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *