Jouer du piano tous les jours pendant 30 jours

 

J’ai un aveu terrible à vous faire :

Je joue du piano depuis une trentaine d’années, suis professeur de piano depuis une vingtaine et suis maman de deux enfants depuis une dizaine. Et malgré la grande chance que j’ai de savoir jouer du piano, je n’en profite pas!

Pratiquer le piano

 

Les obligations professionnelles et familiales affluent, les distractions aussi, le temps passe et mon beau piano ne voit pas souvent la couleur de mes doigts. J’ai tendance à trouver toutes les bonnes excuses possibles et imaginables pour ne pas pratiquer moi-même mon instrument. C’est tout de même un comble n’est-ce pas ?! J’enseigne le piano depuis une vingtaine d’année et je dis à mes élèves ce que tout professeur répète encore et encore à ses élèves : « Sans une pratique régulière, tu n’arriveras pas à jouer un jour du piano comme tu le souhaites ». Et je me plains, je râle toute l’année contre ces foutus élèves qui ne « foutent » rien. Mais un petit regard au fond de moi me sourit avec sarcasme… Et TOI ?

Plusieurs fois dans les années qui ont suivies mes études je me suis motivée pour m’y remettre. Je crois avoir tenue maximum deux ou trois mois consécutifs. Confus

Ça me rappelle mes difficultés de petite fille. Oui ça été dur pour moi de travailler régulièrement. J’avais les devoirs qui me prenaient déjà un temps fou, car j’étais très lente et peu efficace. J’avais plusieurs soirs dans la semaine qui étaient pris par la danse en plus des cours de piano et de solfège. Comment trouver la motivation quand on est fatigué et occupé. Ca ne vous rappelle rien? Bien sûr quand le piano a fait parti de mes études, c’est devenu une priorité, et les différents examens, concours et auditions m’ont fait beaucoup travailler. Et c’est grâce à ça que je peux vous parler aujourd’hui par ce blog sur le piano.

Depuis mon entrée dans la vie active, les moments donc où j’ai tenu le plus longtemps sont ceux où j’ai eu des projets précis : des concours professionnels, des concerts prévus dans des écoles de musique, la construction d’un programme au sein d’un groupe, une fête de famille où j’avais prévu une surprise musicale. Et dans ces moments je remarquais quel plaisir je prenais à profiter de cette grande chance de savoir jouer du piano, et à me chalenger pour réussir à jouer devant un public à une date précise. Tant de gens rêveraient de savoir jouer comme moi ! Et n’est-ce pas mon métier ? Pourquoi devrais-je me refuser cet immense plaisir ?

Pratiquer le piano

Aujourd’hui je veux appliquer et essayer moi-même tous ce que j’enseigne pour voir ce qui marche pour moi et ce qui ne marche pas. Me constituer un répertoire de morceaux que les gens aiment entendre et les jouer n’importe où et n’importe quand lorsque j’en ai envie. Relever progressivement mon niveau technique qui a diminué depuis la fin de mes études. Et surtout, SURTOUT REPRENDRE PLAISIR  à jouer du piano comme loisir pour moi comme ça l’est pour ces « amateurs » que j’envie et qui comme leur nom l’indique “aime” leur passion.

Alors quand je dis que je ne pratique pas, c’est vrai et faux en même temps. Entendons-nous bien, en tant que professeur de piano, je joue un peu tout le temps quand je donne des cours bien-sûr, pour montrer aux élèves. En dehors des cours, je déchiffre (jouer en lisant des partitions non travaillé auparavant) pour chercher les prochains morceaux de mes élèves, ou pour découvrir une nouvelle partition ou méthode que je viens de me procurer. Je cherche des doigtés pour les œuvres en cours de travail. J’écris sur mon ordinateur une adaptation de morceau et je l’essaye encore et encore pour le peaufiner. Et je travaille les morceaux où je dois accompagner mes élèves en audition. C’est déjà pas mal vous me direz ! Cependant tout ceci n’est pas pour MOI, n’est pas pour ME faire progresser dans MA pratique, même si en revanche ça me fait progresser en enseignement.

Vous pouvez vous dire, « Est-ce important qu’un professeur continue à progresser lui-même? » Bien sûr, car en premier lieu, qui ne progresse pas régresse. D’autre part, une part importante de l’enseignement est de montrer comment faire. Et si je ne sais plus faire, ça va être difficile à long terme. Et puis imaginez-vous prenant un cours avec un professuer (oups! une inversion de lettre et ça s’écoute autrement, je la laisse car c’est trop drôle) qui n’est plus du tout capable de jouer sans se prendre les doigts dans le clavier, et qui a l’air de s’ennuyer à mourir de jouer du piano. Pas très motivant non ? Comment vous voulez avoir envie de devenir ça ?

Enfant question

Je suis convaincue qu’un enseignant, quelle que soit la matière, doit se nourrir de celle-ci en dehors du face à face avec ses apprenants. Qu’est-ce qu’enseigner si ce n’est en premier lieu de partager une motivation et les bénéfices que l’élève peut tirer d’une pratique. N’avez-vous pas eu le désir de jouer du piano en regardant ou en écoutant quelqu’un jouer? Montrer l’immense joie qui est de pouvoir jouer du piano est le fil conducteur qui va pouvoir maintenir l’élève dans son envie et sa pratique malgré les obstacles (et il y en aura, c’est garanti 😉 ).

Professeur de piano

Et je ne suis pas que professeur de piano. Je suis aussi maman de deux garçons, j’ai une maison et un jardin à entretenir, un frigo à remplir pour deux repas équilibrés par jour à prévoir, ma forme physique à entretenir en faisant du sport (et dieu sait si c’est un important pour les pianistes). Et voilà le challenge ! Comment continuer à prendre du temps pour faire du piano pour soi, la chose que j’ai choisi en me lançant dans l’apprentissage du piano. N’est-ce pas une passion? Ce pour quoi je devrais me lever avec excitation le matin? Un choix de vie, une valeur?

Le constat est clair et sans appel: j’ai perdu l’habitude de jouer pour moi. Il est connu que faire quelque chose pendant trois semaines environs devient une habitude. Alors c’est parti pour 30 jours d’une heure de piano quotidien. C’est une première étape. Je vous partagerai tous les weekends mes réussites et mes échecs dans ce challenge, ainsi qu’une ou plusieurs vidéos de mon travail pour prouver que ce n’est pas du bluff! Clignement d'œil

Lundi 22 aout jour 1.

 

Et vous? Arrivez-vous à pratiquer tous les jours votre piano? Comment vous y prenez-vous? Partager moi ça dans les commentaires ci-dessous.

 

NoteMusicalement vôtre. Note

Recherches utilisées pour trouver cet article :piano en 30 jours, progresser par les etudes piano
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  

30 réflexions au sujet de « Jouer du piano tous les jours pendant 30 jours »

  1. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (8/30)

  2. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (10/30)

  3. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (9/30)

  4. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (11/30)

  5. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (12/30)

  6. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (13/30)

  7. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (18/30)

  8. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (19/30)

  9. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (20/30)

  10. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (21/30)

  11. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (22/30)

  12. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (16/30)

  13. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (14/30)

  14. Ping : ​ Comment jouer du piano tous les jours (15/30)

  15. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (23/30)

  16. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (24/30)

  17. Ping : ​ Comment jouer du piano tous les jours (25/30)

  18. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (26/30)

  19. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (28/30)

  20. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (29/30)

  21. Ping : ​ Comment jouer du piano tous les jours (30/30)

  22. Ping : Comment jouer du piano tous les jours (27/30)

  23. Ping : La toute première étape pour commencer le piano: le choix de son instrument.

  24. Jouer tous les jours, ah mais quel pied ! J’ai trouvé une solution pour les jours où j’ai trop de choses à faire pour pratiquer mes instruments : j’ai toujours une partition dans mon agenda, à bosser au moins mentalement. Et il paraît que c’est aussi efficace que de bosser réellement. Bon pour le plaisir, on repassera, mais c’est pour prendre un peu d’avance sur le travail technique et mnémotechnique et prendre réellement son pied quand on a le temps de s’y mettre.
    Bon défi à toi !

    • Super idée Céline. Oui! c’est aussi quelque chose que je pratique de plus en plus: le travail mental. C’est extrêmement efficace et fait gagner un temps fou.

  25. Salut Marie-Cécile!

    Tout d’abord, merci de partager ton histoire! Je me suis reconnu quand tu as dit que tu avais de la difficulté à jouer du piano avec un horaire chargé. Moi-même avec le travail, l’exercice, le cosplay, la composition d’une trame sonore et j’en passe, j’ai de la difficultés à faire entrer la pratique d’un instrument dans mon quotidien!

    Pour le faire, je tente de me mettre un défi (ex. : une chanson à apprendre) ou sinon, c’est pas évidemment. De plus, je me mets environ 30 minutes de pratique de piano par jour et ça me motive bien!

    Vu que tu es prof, je comprends que tu dois donner l’exemple à tes élèves. Mais je suis sûr que tu peux le faire. J’attend une réponse de tes avancements! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *