Marie-Cécile Baritou

 

Marie-Cécile Baritou

Bonjour et bienvenue sur mon blog !

Je suis Marie-Cécile Baritou, pianiste enseignant le piano et la formation musicale depuis une vingtaine d’année en conservatoire, école de musique et en libéral. Je suis actuellement professeur à l’école de musique de Bruges dans la région bordelaise.

 

J’ai commencé le piano à l’age de 6 ans, un peu avant de rentrer à l’école. Mon père jouait du piano en amateur et je baignais depuis le berceau dans la musique et l’art en général. La radio de la maison diffusait en permanence Radio Classique et c’est donc tout naturellement que je me suis mise à faire mes propres “sonates” sur le piano du salon, en improvisant.

J’ai commencé ensuite à apprendre le piano et le solfège en cours particulier, et le travail “sérieux” à commencé, avec son cortège de difficulté. Puis je suis rentrée au conservatoire du 12ème arrondissement à Paris où j’ai consolidé mes premières bases fragiles. Difficile pour moi de concilier les devoirs d’école et le piano. Mon temps libre s’est réduit comme une peau de chagrin. Moi qui était d’humeur plutôt joyeuse et gaie, je me suis mis à arborer un air triste et pâle. Je n’aimais pas du tout l’école. C’était pour moi un vrai supplice. J’avais d’ailleurs des résultats très moyens, et peu de copains, étant de nature très introvertie et sensible. Mais la musique était ma respiration, même si elle me demandait du travail. Et puis mon professeur me disait que j’étais particulièrement douée pour la musicalité, et ça me plaisait.

A l’adolescence, j’ai décidé avec mes parents d’en faire mon métier. Je suis rentrée au Conservatoire National de Région de St Maur. Mais là il a fallu travailler encore plus, toujours plus. Oui seulement voilà ! Le corps n’a pas suivi ! Je me suis retrouvée avec une double tendinite à chaque main, et des atèles à porter chaque nuit ainsi que pendant les exercices techniques. Tout ceci pour un résultat pianistique qui n’était pas à la hauteur de ce que j’en attendait ainsi que pour mes pairs. J’ai éprouvé une grande frustration que le piano me résiste, et de ne pas trouver la porte d’entrée.

 

Marie-Cécile Baritou

Ici salle Gaveau en orchestre

Je me suis mise en quête de réponses pour savoir comment progresser sans me blesser. J’ai essayé une multitudes d’approches pianistiques. Ayant appris le violon petite, je me suis mise au violoncelle, avec même quelques détours en chant grégorien, en clown et théâtre. J’ai découvert par la joie que me procuraient ces activités que la pratique du piano me rendait malheureuse, car tellement inefficace et vide de sens. Comment pouvais-je progresser dans ces conditions ? J’ai effectué un énorme travail personnel et corporel au violoncelle afin de découvrir et lâcher progressivement tous les freins qui m’empêchaient de me sentir heureuse et épanouie au piano. J’ai toujours cherché à créer des liens entre mes multiples activités pour en tirer des principes fondamentaux qui pourrait m’aider à devenir une meilleur pianiste. J’ai également commencé à enseigné dès ma majorité, ce qui m’a permis de clarifier considérablement mes idées sur le sujet, mes connaissances et mes convictions.

Marie-Cécile Baritou

Est (re)venue le plaisir de faire de la musique, puis du piano. La joie profonde et viscérale d’assister à son propre son tout en en étant acteur. Puis j’ai découvert (ou redécouvert) la capacité d’improviser, de me libérer des partitions enfin ! Je pouvais jouer du piano tout en étant créative et j’entendais enfin le son que je voulais entendre sortir de sous mes doigts ! Et il n’y a pas de plus beau cadeau croyez-moi ! Créer sa propre “sonate” comme on devient créateur de sa vie.

 

Toute cette expérience, j’ai maintenant envie de la partager avec vous sur ce blog, qui est donc le fruit de tout ce parcours passionnant.

 

 

Pour en savoir plus, vous pouvez lire ma biographie sur mon site de cours de piano à Bordeaux en cliquant ici.

Marie-Cécile Baritou

 

Affiliation sur le blog:

Je peux avoir une relation d’affilié avec certains fournisseurs de bien et de services dont je parle dans ce blog, et recevoir une compensation quand vous achetez un bien ou un service à ce fournisseur. En particulier, tous les liens vers Amazon sont des liens affiliés me permettant de toucher entre 4 et 6% du montant de ce que vous achetez, sans bien sûr que cela n’augmente le prix final que vous allez payer 😉 .

Ces commissions permettent à ce blog de générer une partie du chiffre d’affaire qui me permet de vous offrir autant de contenu gratuitement, donc merci si vous passez par mes liens pour acheter ces produits. Je ne vous recommanderai jamais un produit que je n’estime pas sincèrement être un produit de qualité car j’ai à cœur de vous apporter le maximum de valeur ! 😉


Recherches utilisées pour trouver cet article :marie cecile baritou veillot
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •