Cet article fait partie de la série Jouer du piano tous les jours pendant 30 jours.

 

Mercredi 7 septembre 2016.

 

Encore moi ! Décidément je ne vous lâche pas d’une semelle ! En tout cas je ne ME lâche pas. Je continue  à m’offrir ce temps et parfois même plus d’une heure quand je peux. Quel plaisir si vous saviez !

 

Marie-Cécile Baritou

Je suis vraiment heureuse de savoir jouer du piano. Cet instrument a tellement de possibilités harmoniques et mélodiques. Je vous encourage de tout cœur à vous lancer dans un défi comme le mien à votre échelle. Que vous ayez fait du piano dans le passé, ou que vous veniez tout juste de commencer. Pratiquer tous les jours le temps que VOUS aurez choisi. Variez les “menus” selon vos possibilités.

Par exemple pour moi ce soir, j’étais vraiment fatiguée par le gros travail de recherche, de réflexion et d’écriture que m’a demandé mon article sur le choix du piano pour un débutant. Je me suis dis que je n’étais pas assez en forme physique pour le gros morceau du moment. Alors j’ai repris la petite valse en la mineur de Chopin et j’ai corrigé les quatre dernières mesures pour lesquelles j’ai toujours des hésitations. Je n’ai pas vu passer l’heure alors qu’au début j’étais vidée. J’ai approfondi la mémorisation de la main gauche seule et de la mélodie à part. Ça ne me demandait pas trop d’énergie. Et voilà ! le morceau est entièrement à disposition sous mes doigts et dans ma mémoire. Je vais pouvoir continuer à le travailler, car il n’est pas parfait, sans partition et parfois même sans piano, dans ma tête.

Puisqu’on en parle, avez-vous déjà utilisé le travail mental ? Savez-vous de quoi il s’agit ?

 

 

En bonus: je craque complètement pour ce petit garçon de 4 ans ! Bravo Alex !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •