Pourquoi tant de mépris ?

Bon, une fois n’est pas coutume je m’énerve un peu sur les petites guéguerres du milieu musical, et quelques gros mots m’ont échappés… Mon but n’est ni de blesser, ni de choquer personne mais de dire ce que j’ai sur le coeur depuis quelques années dans ce milieu. Parfois il est bon de secouer un peu les choses.

Pensez à vous abonner au podcast sur Itunes.

Transcription texte du podcast :

Bonjour, c’est Marie-Cécile.

Je voudrais vous parler d’une chose qui m’exaspère au plus haut point.

Je ne comprends pas pourquoi il y a des gens qui font de la musique, qui jouent de la musique, et qui ont tant de mépris les uns envers les autres.

  • Que ce soit en tant que musiciens : certains musiciens classiques qui méprisent profondément le monde de la musique actuelle, donc tout ce qui est pop, variété etc.
  • Inversement c’est pareil dans l’autre camps : les musiciens de variété méprisent profondément les musiciens classiques parce qu’ils ne savent pas improviser, qu’ils sont allés au conservatoire.

Je ne comprends pas.

  • Pourquoi il faudrait qu’il y ait plusieurs camps ?
  • Pourquoi c’est une guerre ?

Ça m’échappe vraiment. Ça m’échappe.

C’est pareil pour ce qui est de l’enseignement.

  • Chacun a sa petite méthode.
  • Chacun s’imagine qu’il a raison.

Pourquoi toujours dire que l’autre est nul ? En quoi ça va vous faire grandir ?

Non d’une pipe c’est hallucinant ça !

La musique c’est quoi ?

C’est un langage qui est en dehors de toute querelle quand même.

Quand on sort d’un concert et qu’on est heureux, la même personne qui sort d’un autre concert de rock à côté et qui est heureux.

Et alors ? Où est le problème ?

Arrêtons cette histoire. Arrêtons.

On peut tous nous apporter les uns les autres.

Et en pédagogie c’est pareil.

On peut tous s’apporter des choses. On n’est pas obligé d’être d’accord.

  • Mais pourquoi on ne discuterait pas ?
  • Pourquoi on ne parlerait pas de nos expériences et ce que ça pourrait nous apporter les uns aux autres ?

Quel enrichissement !

Pourquoi parce qu’on fait du classique on n’irait pas écouter ce qu’écoutent les jeunes un petit peu, les rappeurs etc.

Pour moi il n’y a pas de styles musicaux au-dessus d’autres. Il y en a qui sont plus élaborés que d’autres.

Comment critiquer des gens qui gagnent leur vie avec la musique, et qui se donnent du mal ?

Quelqu’un comme Maître Gims par exemple.

On n’apprécie ou pas sa musique.

  • Mais quand même il se donne du mal.
  • C’est son métier. C’est son job.
  • Il a des galères comme tout le monde.
  • Il peut flipper en montant sur scène ou pas comme les autres musiciens.

Au moins du respect !

On aime ou on n’aime pas. Je ne suis pas en train de dire que j’aime Maître Gims mais je n’ai pas spécialement d’à priori. Ce n’est pas forcément le type de musique que j’écoute.

Mais en quoi ce serait de la merde ?

Il y en a marre de cette histoire de mépris !

Il y a un grand mépris.

On fait du classique et on méprise les autres.

Je ne supporte pas.

Vraiment arrêtons cette histoire !

Et du coup le problème, c’est qu’on se prive de beaucoup de gens en faisant ça.

Et on n’arrange pas l’image du classique. L’image du musicien classique.

Quelque part, pour pleins de gens, le musicien classique c’est un mec chiant.

C’est un mec chiant qui ne sourit jamais, qui est dans son monde, qui n’a pas envie de parler aux gens.

Alors d’accord je caricature. On est d’accord. Tout le monde n’est pas comme ça. Mais il y en a tellement !

Et puis on reçoit des élèves qui disent qu’ils ont été rejetés par un prof, parce qu’il voulait jouer ce qu’il avait envie lui.

Pourquoi ce serait un problème ?

Qu’un prof dise à son élève « Ecoute, moi je ne me sens pas du tout à l’aise dans ce type de musique. Ce n’est pas mon truc. Si tu veux vraiment jouer ça ce n’est pas le lieu. Va dans une association ou prends des cours particuliers. Mais c’est pas le lieu ici. » Si par exemple c’est dans un cadre de conservatoire.

Ça oui c’est une chose. Effectivement on ne va pas dans un conservatoire pour travailler du Maître Gims en permanence. Bon je ne sais pas pourquoi je prends lui comme exemple mais c’est à lui auquel je pense.

C’est informé sur le type de structure, dans lequel il est plus adapté d’apprendre tel ou tel style.

Mais pourquoi mépriser ?

Ce n’est pas rendre service à la musique dite « savante » de faire ça. De dire « C’est pas de la musique de toute façon ça. »

J’en ai tellement vu des élèves qui arrivent comme ça, qui du coup n’ont plus envie de faire de musique.

  • Pourquoi on ne partirait pas de ce qu’ils aiment ?
  • Pourquoi on ne partirait pas de ça ?

La musique populaire, la musique de variété, part bien du même principe, surtout qu’on n’est pas dans du Schonberg.

Schonberg lui est complètement parti ailleurs, dans un autre type de structure musicale.

Mais la variété est quand même construite sur les mêmes structures que la musique classique !

Donc pourquoi on ne partirait pas de ça ?

C’est quand même fou !

En plus du coup c’est tellement simple effectivement. C’est hyper simple ! Alors du coup partons de ça pour lui expliquer comment ça fonctionne.

Moi j’ai été l’autre jour à un concert classique de piano. Je regardais autour de moi et je me disais « C’est hallucinant ! Il n’y a que des personnes de plus de 70 ans ! Mais où va-t-on comme ça ? On va vider les salles de musique classique ? »

Quel dommage…

Soyez curieux. Ecoutez tout type de musique.

Moi je pense que vraiment c’est important de se remplir les oreilles de n’importe quel style.

  • Du jazz
  • De la variété
  • De la musique ancienne

Allez explorer la musique ancienne. C’est le fondement de toute notre structure musicale actuelle.

  • La musique baroque
  • La musique du Moyen-Âge
  • Du chant grégorien

Allez explorer les musiques populaires du monde entier.

  • Les musiques africaines
  • Les différents instruments

Ce n’est pas parce que vous faites du piano que vous ne pouvez pas écouter des choses d’orchestre.

  • Les violons
  • Les concertos pour violons
  • Les concertos pour violoncelles

La musique est universelle. C’est un langage universel. C’est un des meilleurs moyens pour voyager finalement.

Moi je me rends compte, là en écoutant ce matin, c’est tout bête ce petit coup de gueule. C’est parti de l’écoute d’une musique baroque qui m’a transporté vraiment. Et je me suis dit qu’en fait, le secret pour garder le plaisir d’écouter de la musique et d’avoir envie de danser, d’être transporté par la musique, c’est quand même d’écouter des styles très différents à des périodes différentes.

Moi je me rends compte que j’écoute par période des styles différents.

Là en ce moment je suis dans mon stade musique baroque.

Ce sont des périodes mais elles sont contrastées entre elles.

Peut-être qu’après ma période baroque actuelle d’un seul coup je vais écouter du jazz et ça va me transporter. Et là je vais explorer le jazz. Je vais écouter plein de gens différents dans des styles aussi différents du jazz, puisque c’est quand même très varié.

Et puis après peut-être que je vais tomber sur une musique de plage et ça va me donner envie de danser parce que je ne sais pas, je serais allée à une soirée et je me serais amusée sur ce type de musique.

Je vais avoir une période où je vais écouter uniquement les musiques qu’on écoute l’été sur lesquelles on danse, qui n’ont rien de génial mais elles sont là, elles existent et parfois elles nous font danser.

Et pourquoi pas ?

Et merci pour ça !

Merci pour ça parce que c’est ce qui rassemble aussi les gens entre eux. Et on peut danser du coup avec des personnes très différentes de nous. Ça nous aide à être plus proche les uns des autres.

Je ne sais pas si vous comprenez ce que je veux exprimer parce que ça part un peu dans tous les sens.

Il y a des gens dans la musique classique qui essaient de faire aimer cette musique qui sont pédagogues et qui essaient de la faire aimer.

  • Je pense à Jean-François Zygel
  • Je pense à Monsieur André Manoukian
  • Je pense au violoniste André Rieu

Moi je n’apprécie pas forcément ce style de musique, sauf le 1er Janvier parce que j’aime bien me mettre le diapason de tout le monde.

Mais ces personnes-là, oui effectivement ça peut paraitre pour certaines personnes un peu « cucul la praline ». Mais s’il y a des gens pour écouter, pour aller aux concerts, et que ça leur plait. Et ben merci Monsieur !

Merci !

Parce qu’au moins pendant ce temps-là ces gens ne pensent pas à leurs problèmes, ils sont heureux, ils se retrouvent entre eux.

Ce violoniste-là, j’ai entendu dans ma vie beaucoup de gens qui le critiquaient. Qui disaient « Ouais c’est n’importe quoi ! C’est nul ce qu’il fait ! »

Qu’on aime ou pas c’est une chose.

Mais laissons-le faire son boulot, s’occuper de ces gens qui ont envie de l’écouter.

Chacun exprime sa musique à ses auditeurs, aux gens qui ont envie d’écouter leur musique.

Je vous le dis, je n’apprécie pas spécialement ça. Il existe, il fait partie du paysage musical.

Au moins du respect !

Du moment qu’il y a des gens pour aller écouter des personnes, ça veut dire que eux, ça leur parle. Ça leur parle.

Donc respect.

Respect c’est tout. On n’aime pas, mais on ne va pas critiquer et dire que c’est de la merde !

Excusez-moi du mot mais parce qu’après il ne faudra pas s’étonner que dans, je ne sais pas, dans 50 ans, que plus personne n’écoute de musique classique.

Quand les gens se sentent méprisés ils se ferment.

Eh bien voilà. C’était mon petit coup de gueule de ce vendredi.

Si vous voulez en savoir plus sur moi, si c’est la première fois que vous m’écoutez, ne vous inquiétez pas, je ne m’énerve pas tous les jours comme ça.

Allez voir sur le blog https://apprendre-a-jouer-du-piano.com/ où je donne pas mal de conseils pour apprendre à faire du piano.

A bientôt sur le blog.

Au revoir !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  

5 commentaires

  1. Votre sage colère me fait grand plaisir parce que moi aussi, quand je suis allée récemment à l’opéra (Pelléas et Mélisande) je me suis vue entourée de vénérables têtes aux cheveux argentés (et pourtant j’ai 45 ans !) Dans ma playlist je passe aussi bien de la Deep House à Maître Gims (!) ou du Nocturne op48 N°1 de Chopin à Eminem !
    Ce qui compte, c’est ce qu’on ressent, non ?
    Et quant aux pianos installés dans les lieux publics, qui invitent chacun à jouer dessus, c’est peut-être une bonne idée, mais avec les vidéos de virtuoses qui pullulent, est-ce que ceux qui ne se sentent pas à la hauteur osent y jouer ? Pas sûr, et quel dommage ! Moi j’ai beaucoup aimé entendre une jeune fille tâtonner en Gare de Lyon. Respect ! Moi je fais partie de ceux qui n’osent pas (il me faudrait de gros coups de pied au derrière pour y aller…. et une gare vide !)

    Répondre
  2. Mépriser autrui n’est-ce pas le moyen le plus naturel de se mettre en lumière?!
    Selon moi, toute musique est richesse et je m’ébahis encore à 53 ans de ce que l’on a pu créer et ce qui reste à imaginer avec si peu de notes !
    Respectons en effet la création, sachons nous ouvrir à l’autre pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit ! La musique classique garde cette image de musique élitiste, inaccessible aux yeux de certains car elle se pratique souvent dans des lieux fermés et entrer dans un auditorium pour assister à un concert est moins aisé que d’assister à un festival en plein air.
    Je pense que les choses évoluent et que l’école doit aussi participer à cet éveil.
    Par ailleurs, la musique actuelle comporte de grands artistes, auteurs comme compositeurs. Écouter Matthew Bellamy (chanteur du groupe Muse) permet de constater que le niveau d’exigence qu’il s’inflige est aussi très élevé (voix comme guitare) !
    Un grand merci et, Marie-Cécile pour tous vos articles que je découvre depuis la semaine dernière ! Vous complétez à merveille ma demie-heure de cours quotidien. Je suis addicte !

    Répondre
  3. Je comprends ce que vous voulez dire,pour ma part j’aime tout autant les variétés que du jazz ou du classique,ou musique du monde, etc…

    Mais je pense que c’est intéressant aussi d’essayer de comprendre celui qui ne sourit pas , qui vous détruit ou parfois qui vous insulte ou vous harcèle et surtout pendant que vous jouez de votre instrument,ça fait très mal à son ego sur le coup et même ça fera mal pendant longtemps (rires) j’en garderai des blessures psychologiques qui ne cicatriseront jamais…

    Pourquoi ils font ça ! peut-être que je ne suis pas modeste ou généreux à leurs yeux, que je ne rends pas service à la musique, que je manque de discernement, que je suis marginal, que je ne suis pas pris au sérieux… mais au final c’est en déprimant et en me sentant petit que j’ avance.

    Je dis tout ça par rapport à mon petit vécu personnel , je suis musicien amateur de variétés, depuis 5 ou 6 ans je fais des extra ,du piano-bar dans un hôtel à Juan-Les-pins.

    Avant et durant une vingtaine d’années j’accompagnais aux claviers au sein de petits orchestres , c’était plaisant enrichissant certes ,il y avait des critiques aussi, parfois dures, mais comme on était un orchestre on s’en défendait plus facilement; puisque à plusieurs…(rires)

    Donc on s’en fichait des remarques ,des critiques…mais on ne ce rendait pas service.
    Pour ma part, de passer soudainement des claviers avec l’orchestre au piano-bar…c’était assez surréaliste !

    Je me suis fais lyncher par certains clients et sans pitié.
    Mais c’est valorisant au final , car il y a 6 ans je ne savais pas interpréter un seul thème arrangé au piano.
    Ce que je propose à l’heure où je vous écris ça reste malgré tout très modeste, je subis toujours des critiques des ricanements etc…c’est comme ça ! faut pas chercher à comprendre , faut être brillant ou rien , il n’y a pas de musiciens débutants ou moyens ou pas mal ou bien ou amateurs pour les musiciens ,faut rendre service à la musique avec un grand M…Classique ou Jazz et surtout quand on s’expose en public ou quand on joue avec son prochain !

    C’est ce que j’ai compris dans ma propre expérience.

    Cordialement
    Silvio Spampinato

    Répondre
  4. Je ne saurais dire mieux, merci. Mais on peut élargir ça a la vie en général. J’ai déjà discuté avec un balayeur de mairie handicapé mental mais qui avait une vision des choses et de la vie qui m’ont appris bien plus de choses des des messieurs très sûr d’eux-même et prétendant au titre de philosophe. La personne qui a rendu un immense service a ma fille nouvelle prof des écoles en lui trouvant une famille d’accueil est la femme de ménage, profession a laquelle je rend hommage parce que ce sont très généralement des personnes bien plus fiables que la moyenne. respecter tout le monde, quelque soit “son niveau” ou ses activités c’est assurément avoir une vie meilleure pour soi-même.

    Répondre
    1. Je ne pouvais pas mieux dire comme conclusion Jérôme ! Merci pour ce magnifique commentaire. J’aime avoir des lecteurs de cette qualité !

      Répondre

Laisser un commentaire

Vous êtes libre de recevoir mon guide d'apprentissage de morceau, ainsi que ma méthode de lecture de notes, en remplissant ceci :