Comment aller vite dans une valse de Chopin (op.64 n°1)

Vous êtes nombreux à me demander comment aller plus vite au piano.

Voici quelques pistes de réflexions tout d’abord, puis du travail plus concret.

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :apprendre la lettre a elise, PARTITION CHOPIN OP64 N1
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
    2
    Partages
  • 1
  •   
  •  
  •  
  •  
  • 1

8 réflexions au sujet de « Comment aller vite dans une valse de Chopin (op.64 n°1) »

  1. Bonjour M.Cécile,
    Merci pour cette nouvelle vidéo intéressante.
    Mais j’avais mis un commentaire, ce matin, à ce propos, mais je vois qu’il n’a pas été “retenu”…Dommage!
    La prochaine fois peut-être?
    Jacqueline

  2. Bonjour Marie Cécile,
    Merci pour cette nouvelle vidéo et ces conseils qui rejoignent mes préoccupations et réflexions actuelles!
    Travailler hyper lentement, en comptant, en même temps que le métronome, et sans quitter des yeux les détails de la partition, ça aide beaucoup à mettre en place les passages délicats…, et à bien respecter les demi-soupirs, par ex.!
    Travailler aussi la m.g. en accords sur les mesures où c’est possible ( en jouant la m.d. normalement!), je remarque que ça aide aussi à placer , ensuite, la m.g. plus vite, en bloc!
    Qu’en penses-tu? ( je n’ai que 3 ans de piano, et je manque totalement de vélocité…! Pas assez d’heures de gammes, j’imagine, cela prend du temps de s’approprier le clavier!
    Alors, je m’efforce de respecter, avant tout, un “tempo” cohérent, d’un bout à l’autre d’un morceau…)
    Voilà, j’apprécie bcp la précision très pro. de tes explications.
    Merci pour tes très bons conseils!
    Jacqueline

  3. Bonjour,

    N’oubliez pas que sur Youtube, on peut visionner les vidéos au ralenti très utile pour voir comment les concertistes professionnels procèdent sur un trait donné. (vous cliquez sur la roue dentée puis sur “vitesse” et choisissez la vitesse que vous souhaitez).

  4. Mais oui! J’ai tenu le coup jusqu’au bout ! Merci pour les conseils ! J’en prends de la graine! Je retiens surtout « lentement «  pour aller vite et ne pas faire de forcing avec le métronome ! J’apprécie vraiment ces vidéos! Depuis ma cuisine !!

  5. Bonjour Marie-Cécile,

    vraiment heureux de vous retrouver en vidéo. Excellents conseils et explications de votre part, je confirme.
    Tout d’abord, merci beaucoup pour avoir pris ma question en considération.
    Oui, je me suis reconnu. je suis bien le Rémi dont vous parlez dans votre vidéo et je suis effectivement en train de travailler à ce morceau, précisément! Merci vraiment très sincèrement de tous nous éclairer concrètement sur ce travail des morceaux à jouer rapidement, avec l’exemple concret de cette valse “minute” de Chopin, opus 64 n°1.
    (Wikipédia y donne une explication sur l’appellation de cette valse dite, “valse du petit chien”)
    J’ai dû, bien entendu, revisionner plusieurs fois votre vidéo pour y noter tous vos conseils et études pianistiques à travailler. J’ai pris les notes essentielles, et les ai regroupées par thème et par progression dans le morceau, au fur et à mesure… J’étais effectivement passé à coté de beaucoup de choses qui vont, sans nul doute, m’aider à progresser plus “rapidement”, sans jeu de mots !
    Et j’espère aussi pour d’autres auditeurs, et pour d’autres applications également.

    Je vous rassure tout de suite Marie-Cécile, votre vidéo de 17mn43 n’est pas trop longue, vous ne nous avez pas assommés d’informations, bien au contraire : vous parlez de façon très claire et très synthétique avec une foule de détails/explications à mettre en oeuvre. C’est très enrichissant pour moi que de vous suivre et vous écouter à chaque fois. Bien sûr, il est nécessaire de bien tout noter et d’appliquer à la lettre, pour ce qui me concerne, tous vos précieux enseignements :
    – forger tout son corps pour être capable d’aller vite
    – être capable d’entendre le morceau rapidement, de le concevoir rapidement
    – entendre toutes les subtilités du morceau
    – trouver les bons gestes justes en réduisant leurs nombres
    – travailler dans un tempo extrêmement lentement, avec des variations et alterner des passages lents/moyens/vites. Tout ne se fait pas qu’au métronome oui !
    – accrocher les 2 mains ensembles
    – travailler la vélocité/les gammes/les notes répétées (pour ma part, j’ai derrière moi une petite dizaine d’années de piano avec des passages “à vide” pendant plusieurs années. Donc oui, pas mal de vélocité en ce qui me concerne)
    – travailler les positions parallèles (je ne savais pas qu’il fallait le faire pour progresser)
    – travailler les déplacements à la main gauche
    – lâcher prise !

    Dommage que votre caméra n’ait pas été bien positionnée afin que nous puissions suivre vos doigts évoluer sur votre clavier 😉
    Pour la prochaine fois ?…

    Encore mille mercis pour tout ce que vous faites pour nous tous ici réunis, et pour votre colossal investissement personnel au quotidien.

    Bien à vous

    Rémi

  6. Bonjour Marie-Cécile,
    Toujours un immense plaisir de te voir et de t’entendre.
    Excellentes explications comme à ton habitude, tu nous abreuves de détails; tous, plus intéressant les uns que les autres.
    Ceux-ci forment un tout qui donnent une méthodologie d’apprentissage très concrète.
    Je vais revisionner cette vidéo pour prendre des notes et essayer de mettre en application toutes tes suggestions, car même si je n’en suis pas à ce niveau; loin s’en faut, ces conseils sont applicables dans toutes les situations d’étude de partition.
    Encore merci à toi du temps que tu nous consacres et….
    A bientôt……….

  7. Très intéressant. Beaucoup de choses que je savais (mais pas tout) et surtout ce qui m’a surprise : travail alterné et non progressif au métronome. J’en ai eu l’intuition en chant d’ailleurs!
    Merci aussi de remettre les pendules à l’heure ,beaucoup de morceaux sont jugés faciles par les débutants.
    Merci beaucoup.
    JB

  8. Bonjour il est 8h30 ce matin
    Et j’ai eu une très belle surprise
    Je suis effectivement en plein de dans en ce moment avec mon prof
    Et il me dit exactement la même chose que vous cela prouve que vous êtes tous deux de bons frofs
    Et vous avez mille fais raison sur le travail des gammes et pour moi c’est un véritable plaisir et plus cela vous chauffe les doigts
    Bravo et un grand cela me fait du bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *