Des exercices d’échauffements pour la main afin de préparer le jeu au piano.

 

Voici la première vidéo où je m’adresse à vous directement ! Pas facile comme exercice, car je suis plus habituée à jouer du piano en public, qu’à parler. Mais comme vous le savez, il faut un début à tout. Et vous allez voir qu’il y a un petit invité(e) surprise. Je ne m’en suis d’ailleurs pas du tout rendue compte sur l’instant, toute concentrée que j’étais à vous parler. Rire

 

Voici ci-dessous la transcription texte de cette vidéo :

 

Bonjour c’est Marie-Cécile du blog Apprendre à jouer du piano. Je voulais pour ma première vidéo vous parler d’une chose qui est pour moi essentielle, c’est le travail de la main. Le travail de la sensation de la main, et de toutes ses articulations. Comment elles s’articulent, comment vous pouvez les sentir et qu’est-ce que ça fait travailler, qu’est-ce que ça fait bouger.

Je me suis inspirée pour cela dans mon enseignement des livres de Philippe Chamagne de l’association médecine des arts, qui pour moi a fait un travail absolument extraordinaire et qui m’a beaucoup aidé personnellement. J’ai eu des soucis quand j’étais adolescente de tendinite, quand j’ai voulu beaucoup travailler mon piano, Ça a été difficile pour moi. Je me sentais complètement coincée, et en travaillant ses exercices tout simples, j’ai appris à me servir de ma main.

Je vais vous les donner un par un au fur et à mesure des jours qui vont suivre. Je vous conseille de les travailler à peu près 30 secondes par main. Ce qui vous prend une minute par exercice donc au bout du compte on est sur cinq minutes. Ça prend pas non plus un temps énorme. Ça échauffe la main. Vous pouvez les faire juste avant de travailler le piano, mais et c’est vrai que vous pouvez les faire aussi en dehors si vous avez peu de temps pour faire du piano. Si vous avez un quart d’heure pour faire du piano, c’est évident que vous n’allez pas prendre cinq minutes c’est-à-dire un tiers de votre temps pour faire ses exercices là. Donc à ce moment-là vous pouvez les faire en dehors, à un autre moment. Mais sinon si vous travaillez un petit peu plus longtemps vous pouvez les faire juste avant, pour vous chauffer, c’est pas mal.

 

Un par un ils vont faire travailler les différentes articulations :

  • Le poignet,
  • les articulations métacarpo-phalangiennes,
  • la flexion des deuxièmes phalanges (phalangine),
  • puis des troisièmes phalanges (phalangette).

C’est d’ailleurs cette dernière articulation, qui est la plus importante, puisque c’est celle qui commande la dernière petite phalange (appelée aussi phalangette). Et cette petite phalange, c’est un petit peu comme le pied du danseur. C’est ce qui va soutenir tout le reste, ce qu’il va faire passer l’énergie que vous voulez donner par les épaules, par le bras etc… c’est ce qu’il va permettre de faire passer cette énergie au piano. Parce que vous pouvez faire tout ce que vous voulez derrière, si la phalangette n’est pas tonique, vous aurez rien ! Vous aurez rien du tout ! Ça va lâcher. Par exemple : typiquement les élèves, souvent “cassent” la dernière petite phalange.

Doigt cassé sur le clavier du piano

C’est un problème que j’avais. Vraiment beaucoup ! Je me rappelle mon professeur qui s’est vraiment battu avec ça pendant des années et je n’arrivais pas à régler le problème.

Voilà ! Des petits exercices tout simples. Soyez attentifs ça arrive.

Merci au revoir.

Pour retrouver les livres très intéressants de médecine des arts, cliquez ici.

 

Pour commencer avec le premier exercice, cliquez ici.

Recherches utilisées pour trouver cet article :musique classique de 5min pour faire des ecxercice
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 1
  •  

11 réflexions au sujet de « Des exercices d’échauffements pour la main afin de préparer le jeu au piano. »

  1. Ping : Exercice d'échauffement n°3 pour le piano

  2. Ping : Exercice d'échauffement n°1 pour le piano

  3. Ping : Exercice d'échauffement n°2 pour le piano

  4. Super ta vidéo en duo Marie-Cécile!
    Y a un concept à développer 😉

    Bonne idée cette série sur l’échauffement des mains.
    C’est super important pour les musiciens! et personnellement, j’adore me les étirer dans tous les sens à n’importe quel moment de la journée.
    Je pense qu’on peut également y prendre du plaisir si on le voit comme un mini yoga/massage spécialement pour les mains 🙂

    Et concernant le piano, je crois que c’est Rachmaninov qui se tenait ses mains bien au chaud dans des moufles avant ses concerts. Pour lui et d’autres grands comme Gould, les doigts chauffés, peu importe la manière apportent plus de vivacité et de souplesse dans le jeu.

    Bonne continuation et sortez couverts, portez des moufles!

    • Tu peux continuer à les passer sous l’eau chaude Bruno ! Surtout que nous n’avons pas forcément les mêmes hivers en France qu’à Montréal… Mais rajoute les exercices.

  5. Quand j’étais jeune mon prof de piano parlait des doigts comme des petits marteaux qui frappaient les touches. Je n’ai pas continué le piano car il y avait deux écueils de taille. Mon prof était musicienne classique piano, violon, violoncelle et moi je voulais jouer du rock et du boogie woogie… aïe aië hérésie… et puis j’avais le solfège en horreur. Enfin ce qui m’achevait c’est que mon frère cadet avait l’oreille absolue. Il entendait un morceau a a radio, se mettait au piano et le rejouait de mémoire et à l’oreille… je n’étais pas de force avec lui… il composait aussi de la musique qu’il disait entendre dans sa tête et la rejouait comme la, musique entendu à la radio… alors j’ai fais du dessin 😉
    Tu es très bien en vidéo ne t’inquiète pas. Bien Amicalement.
    Jissé
    PS; j’ai quand même un arrangeur Yamaha +un piano Yamaha DX7 + un synthé racheté a mon frère pour mes “vieux jours” (je crois qu’il l’avait racheté a JM Jarre il y a très longtemps) et puis une batterie électronique (ancien modèle) et une guitare électrique avec son ampli… bref de quoi m’occuper quand je ne dessinerais et peindrais plus…

    • Je vois Jean-Claude que tes souvenirs d’élève au piano ne sont pas des plus doux ou enthousiasmant ! Ah! ce mythe du doigt marteau… il a la vie dure ! Et ça c’est une hérésie, une vraie. Et pourquoi pas le boogie woogie ! C’est un excellent travail de pulsation et de main gauche. Le rock c’est plus difficile, à cause de la sonorisation, mais on peut toujours se faire plaisir sur un clavier avec du bon gros son… pour apprendre à jouer et improviser avec les autres dans un groupe et se fondre dans une chanson et un univers. Puis revenir à un autre moment sur autre chose.
      Dis-moi pour quelqu’un qui n’est pas de la partie, je trouve que tu as beaucoup d’instruments chez toi tout de même… Sache que l’oreille absolue n’est pas toujours un cadeau et que l’avoir ou pas n’est pas un critère pour devenir un bon musicien. J’ai une oreille relative travaillée et ça me va très bien !

Répondre à Jean-Claude BRAULT Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *