Pratiquer ou non les mains séparées ?

Pour répondre à la question de Céline, j’ai fait cette vidéo sur l’intérêt réel du travail mains séparées. Il n’est pas là où l’on croit la plupart du temps. Cette « habitude » du mains séparées est souvent mal employée. Soyez attentif car c’est fondamental !

 

Transcription texte de la vidéo :

Bonjour, c’est Marie-Cécile du blog http://apprendre-a-jouer-du-piano.com/.

 

Je vous ai préparé une vidéo pour répondre à la question de Céline du blog http://la-musique-et-vous.com/, que je vous invite d’ailleurs à aller visiter.

Je suis très énervée parce que j’ai tourné cette vidéo avec un nouveau micro, et je n’ai pas vérifié s’il était bien enclenché dans mon téléphone. Ce qui fait qu’en fait il n’a pas fonctionné.

Donc je m’excuse à l’avance du son qui n’est pas très bon. Mais voilà c’est comme ça. C’est comme dans tout, quand on démarre on fait des bêtises.

Donc voilà ma vidéo, et pardon pour le son.

 

 

Donc sa question est :

« Une question pour mon loustic de 7 ans qui a commencé le piano en octobre. Comment faire pour l’encourager à jouer les mains séparées ? Il veut trop souvent jouer les deux mains ensemble dès le début et s’énerve de ne pas réussir du premier coup. D’ailleurs, jusqu’à quel point c’est important de pratiquer les mains séparées ? »

 

Je ne peux pas répondre en 3 minutes à ça. Donc tant pis. Ce sera plus de 3 minutes.

 

 

Comment faire pour l’encourager à jouer les mains séparées ?

Alors ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’en général quand on a un problème comme ça il y a un désir derrière. Et ce désir, pour un enfant, c’est de jouer mains ensemble.

Pourquoi ?

Parce qu’ils ne se posent pas 36 000 questions les enfants. Ils ont vu des gens jouer mains ensembles du piano. Ils n’ont jamais vu personne normalement, sauf si ce sont des enfants de pianistes, jouer du piano avec une seule main.

Donc c’est tout à fait normal qu’ils aient envie de faire pareil parce que ce qu’ils veulent c’est jouer du piano.

Et ça part d’une chose à laquelle je vous demande de réfléchir. Au piano on joue les deux mains. Donc arrêtez de jouer tout le temps mains séparées. D’accord ?

On reviendra là-dessus plus tard.

 

Donc je reviens sur le désir de cet enfant qui est tout le temps de jouer mains ensembles.

Moi je pense que c’est intéressant justement de profiter de ce moment où ils sont motivés pour jouer mains ensembles pour leur faire beaucoup déchiffrer mains ensembles des morceaux. Mais du coup il faut qu’ils soient très très très très simples.

Et moi dans les débuts bien sûr il est évident que comme on apprend à lire et à jouer du piano en même temps, s’il ne connait pas bien la clé de Fa et la clé de Sol, ça va être difficile de mettre mains ensembles.

Donc ce que je fais, c’est que je les mets beaucoup sur des morceaux en mains alternées. C’est-à-dire que le morceau, de lui-même, est déjà écrit pour la main gauche, puis ça passe à la main droite, puis ça repasse à la main gauche.

Donc naturellement il va alterner ses mains. Et il va naturellement aussi apprendre à lire les 2 clés, la grande portée. C’est-à-dire assembler les 2 clés tout de suite.

Je pense que c’est primordial ça.

Je trouve que ce désir de jouer mains ensembles est parfait pour le début.

 

 

Faire déchiffrer mains ensembles des morceaux simples.

 

  • D’un côté lui faire travailler sa lecture et son déchiffrage mains ensembles.

Comme ça il a l’impression, il a la sensation de faire comme les pianistes. Faire prendre conscience du projet à long terme.

  • D’un autre côté lui expliquer que là, pour ce morceau-là, qui demande la clé de Sol et la clé de Fa simultanément, il va falloir qu’il travaille à ce moment-là en séparant les mains.

Mais vraiment moi je conseille de travailler le déchiffrage dès le départ. Parce que c’est ce qui va permettre justement de ne pas être tout le temps obligé de passer par ce stade de mains séparées.

Ce que je conseille, c’est de jouer mains alternées. Je l’ai déjà dit dans d’autres articles.

 

Ce qu’il faut bien que vous compreniez, c’est que le piano est un instrument polyphonique. Donc vous avez plusieurs personnages à gérer en même temps.

  • Vous avez la mélodie. Souvent la main droite.
  • Vous avez parfois l’accompagnement. À la main gauche.
    • L’accompagnement est souvent composé d’une basse.
    • Du complément de l’accord.

Ce qui fait déjà 2 choses à gérer à la main gauche.

 

 

Main droite :

Peut-être même qu’après quand vous arrivez dans des morceaux plus compliqués vous allez avoir un contrechant qui va se passer avec le pouce, l’index et le majeur, le chant avec l’annulaire et l’auriculaire.

Main gauche :

Plus un contrechant, avec le pouce et l’index, de temps en temps pendant que la main gauche va faire des aller-retours à la basse etc.

 

Donc on est 5-6-12 au piano. D’accord ?

On peut mettre 10 en gros. Mais ça vient petit à petit.

Mais on est dans un instrument qui est polyphonique. Donc il va falloir que vous entrainiez votre oreille polyphonique et votre coordination. Ça on en a déjà parlé.

Mais si vous êtes tout le temps en train de séparer tout, vous allez pas travailler l’oreille avec les mains séparées.

 

Ce qu’il faut c’est : vous alternez les mains.

  • Vous jouez une mesure de la main gauche. Vous écoutez bien. Vous essayez de mémoriser ce que ça dit.
  • Puis vous jouez la main droite de cette même mesure et vous mémorisez ce qu’elle dit.
  • Et après vous mettez mains ensembles en essayant de continuer à entendre l’autre, surtout la main gauche. Il faut que vous essayiez essentiellement de porter attention sur votre main gauche.

 

Qu’est-ce qui se passe au piano ?

On se concentre sur la main droite, pour plusieurs raisons.

  • C’est plus facile à retenir. La mélodie on l’aime. On la retient plus facilement.
  • Elle est souvent beaucoup plus conjointe. C’est donc plus facile à concevoir.
  • C’est dans une zone, souvent, au niveau de l’oreille, qui est facile à entendre.
  • Une zone qu’on peut chanter.
  • Elle a tous les avantages la main droite avec sa mélodie.

 

Par contre la pauvre main gauche.

  • Elle fait des allers-retours tout le temps.
  • C’est dans des graves, donc on ne peut pas vraiment chanter ça.
  • Il y a souvent des sauts. C’est rarement conjoint.
  • Il y a beaucoup plus de sons.

À la rigueur s’il y a une main à séparer, c’est vraiment la gauche. Vous devez écouter votre main gauche. Et quand vous remettez mains ensembles vous continuez à écouter votre main gauche.

Comme ça vous travaillez votre oreille polyphonique.

 

Pour en revenir à ce petit loustic.

Bien sûr ce qui est difficile au début, pour les enfants, on est sur des morceaux, en général, qu’ils peuvent lire, qui sont « lents ». Ça ne les attire pas des masses.

C’est pas ce qu’on entend à la radio. C’est un peu le problème.

 

Il faut alterner les moments où ils vont essayer de jouer les mains ensembles mais sur des morceaux qui ne sont pas très enthousiasmants, et puis d’autres moments où on va leur proposer un projet.

C’est-à-dire « Je vais arriver à jouer ce morceau-là mais pas tout de suite. » Je vais lui proposer de travailler la main gauche de cette mesure-là, la main droite de la même mesure, et je mets mains ensemble tout de suite. Et je lui dis « Voilà, c’est difficile. On va peut-être refaire main gauche, puis main droite, et on remet mains ensembles. »

 

Travaillez par petit morceau mains séparées, et après vous remettez mains ensembles tout de suite, pour voir tout de suite ce que ça va donner. Que votre mémoire auditive entende la gauche, la droite, on met ensemble. La gauche, la droite, on met ensemble.

Vous remarquez que je commence toujours par la gauche.

 

Utilité du travail mains séparées

Maintenant, les mains séparées, c’est-à-dire uniquement une main pendant un certain temps, c’est très efficace pour une chose.

Pour les passages techniquement difficiles à une main.

Je pense à des « traits » à faire à la main droite, très rapide, là évidemment vous allez travailler votre main droite toute seule. Mais il ne faudra pas tarder à mettre la main gauche.

Il faut essayer régulièrement de mettre la main gauche. Comme vous pouvez, c’est pas beau, c’est pas bien fait, mais Rome ne s’est pas faite en un jour.

 

Alors maintenant vous allez me dire « Oui mais moi je n’arrive pas à coordonner mes deux mains quand je suis mains ensembles. C’est trop difficile. »

 

Oui. Comme je l’ai dit dans ma dernière vidéo, la coordination c’est vraiment le gros problème du pianiste.

J’ai déjà répondu à ce problème de coordination dans un autre article et une vidéo.

Je vais résumer ça aujourd’hui en 2 mots.

  • Il faut du travail.
  • Il faut du temps.

Un an, deux ans, je compte plutôt en années pour la coordination. C’est long.

 

Retrouvez l’article sur la coordination :

http://apprendre-a-jouer-du-piano.com/comment-ameliorer-lindependance-et-la-coordination-des-mains/

Retrouvez la vidéo sur la coordination : https://www.youtube.com/watch?v=uc_mER93w1A&feature=youtu.be

 

 

Donc je résume :

  • Ne jouez pas les mains séparées.
  • Ne lisez pas les mains séparées.
  • Travaillez votre lecture à part dans les premiers temps.
  • Travaillez votre lecture verticale.
  • Travaillez votre déchiffrage mains ensembles tout de suite, le plus vite possible.

Sinon tant pis, ça ne sera pas beau. Ça ne sera pas bien.

 

Mais !

  • Travaillez les passages difficiles, les passages compliqués, en petit morceau, mains séparées.
  • La main gauche toute seule, la main droite toute seule, de ce petit morceau.
  • Le passage difficile uniquement.

 

 

Voilà ! Si cette vidéo vous a plu, je vous invite à vous inscrire à ma chaine, et à partager autour de vous avec vos amis pianistes.

https://www.youtube.com/channel/UC9WKeSyfajhE-337rs0bO2Q

 

Au revoir !

6 réflexions au sujet de « Pratiquer ou non les mains séparées ? »

    • Oui pratique bien ! Et tu peux me demander des précisions par rapport à ce sujet quand les difficultés arriverons. Bon piano !

  1. Merci Marie-Cécile d’avoir pris le temps de répondre à ma question, c’est très gentil à toi et j’espère que ce sera utile à d’autre.
    Pour préciser un peu le contexte, notre loustic voit fréquemment les deux adultes de la maison jouer mains séparées pour préparer des morceaux donc je pense que loustic sait très bien que c’est possible et que ça fait partie de la pratique. C’est plutôt qu’il est impatient de tout jouer mains ensembles. Par ailleurs, son professeur lui donne déjà des déchiffrages (que le loustic regarde assez peu à mon grand désespoir) et des morceaux où les mains sont alternés (il y en a un certain nombre dans la méthode Hervé/Pouillard comme tu nous l’as montré avec tes jolies couettes).
    Je ne suis pas tout le temps derrière lui, donc il n’est pas non-plus contraint à jouer mains séparées à tout prix, mais quand je l’entends buter 50 fois sur le même passage, j’ai dans l’idée qu’il gagnerait un peu de temps en passant par les mains séparées. Je retiens en tout cas ton idée de jouer mains séparées dans les passages difficiles, en commençant par la main gauche et en repassant assez rapidement mains ensembles.

    PS : J’adore tes couettes ! 😉

    • Merci pour ces précisions Céline et profite bien de ces moments pianistique avec « Loustic ». Il est si difficile de voir ses propres enfants prendre des chemins de traverse alors qu’on connait le chemin direct… J’ai connu ça ! Et les miens ne font maintenant plus de musique vois-tu… Tant pis, on partage d’autres activités et ça me repose 🙂 A bientôt.

  2. Bonjours ou bonsoir: Marie Cécile selon le décalage horaire entre la France et, le Québec. Ma question je pratique une valse avec la clé de sol il a une note ou plus et, en fa exemple la basse do et, do supérieur et, la suite de deux accords de trois notes sol,do,mi je comprend qu’il y a basse et, accord ce que je veux savoir c’est lorsque qu’ il y a deux portées en sol et, une en fa je peux joué seulement la première en sol comme mélodie et, l’autre les accords ainsi que la basse. La deuxième portée en sol c’est un rappel des accords et, de la basse en fa.Dans une exercice je faisais la basse et, les deux accords ou trois si c’est un 4/4 et, la main droite deux notes d’un accord et, avec le petit doigt j’allais cherché le complément de l’accord une octave plus haut ce que je vous explique c’est tu seulement pour l’exercice que je pratique ou je vais trouvé très souvent ce genre de relation musicale. Voici une exemple (basse do,do) (accord sol,do,mi) (main droite si,mi,sol,si) les notes de la main droite c’est la mélodie et, accord en même temps avec bien sur avec une rythmique si on veut composé. II est très important de comprendre sur la portée ou sont situés les notes en sol et, en fa car, si on ne comprend pas l’exactitude de leurs emplacement dans la pratique cela nous portent à la confusion et, à réduire notre vitesse d’apprentissage de la lecture musicale je me mélange encore dans certaines notes il faut que je porte beaucoup attention mes yeux me joussent des tours. J’espère ce que t’ai écrit est assez explicite en compréhension Merci pour ton courriel Daniel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *