Lire la musique en un clin d’oeil

 

Une méthode de lecture de note d’Alain Stoffen, particulièrement adaptée pour les pianistes, mais également pour les harpistes, les accordéonistes, les organistes, les clavecinistes et tout instrument utilisant la clé de sol et/ou de fa.

 

Lire la musique en un clin d'oeil

Alain Stoffen est professeur de piano et le créateur du très bon jeu Drôle de Notes dont je vous ai déjà parlé sur ce blog. C’est un passionné de pédagogie qui recherche inlassablement de nouvelles idées pour aider ses élèves à rentrer dans le monde merveilleux de la musique en prenant du plaisir. Il est également l’auteur du livre “Le solfège plaide non coupable”, malheureusement épuisé à l’heure actuelle. Mais il est toutefois possible de se le procurer d’occasion sur internet.

Voici maintenant en détail ce qu’offre “Lire la musique en un clin d’oeil” :

 

Tout d’abord un roman sur l’histoire de l’écriture musicale

Si vous n’avez jamais rien compris au solfège et que vous avez de mauvais souvenirs, cette méthode est faites pour vous. Dans le premier tiers du livre, il vous sera d’abord raconté de manière très agréable le pourquoi du solfège et comment il est apparu au fil du temps comme si vous lisiez un roman. Cette histoire va déjà vous éclairer sur certains aspect des notes et de la porté, ce qui vous permettra de savoir où vous entrez. Vous aurez “la clé” pour pouvoir explorer ce qu’on peut appeler “la maison des notes”.

 

La clé des partitions de piano

Photo de Fullempty / 123rf.com

Un test

Une très bonne idée est celle du test avant de commencer l’apprentissage proprement dit. Il ne faudra pas négliger cette étape qui est particulièrement importante pour la motivation. Pouvoir mesurer de manière concrète l’avancement permettra de vérifier régulièrement que l’effort plutôt “rébarbatif” de l’apprentissage des notes n’est pas en vain.

Ce test est à refaire régulièrement afin de mesurer les progrès et de pouvoir s’en réjouir !

 

Victoire

Photo de Michel JMartelly

Des exercices concrets pour poser les bases du déchiffrage pianistique

La suite du livre est consacré à des exercices systématiques pour chaque note utilisée au piano. Ils doivent être fait avec l’instrument. C’est le gros atout de cette méthode : le lien immédiat entre l’apprentissage d’une note et la touche en question. Je n’ai vu ceci pour l’instant nul part ailleurs.

 

D’abord les points de repère

Tout d’abord, sont présentés ce que l’ont appelle “les points de repères”, comme dans la célèbre méthode Dandelot. Tous les do et les sol en clé de sol, et tout les do et les fa en clé de fa. Et croyez-moi, si vous ne savez lire et positionner que celle-ci, c’est déjà énorme ! Vous aurez fait le plus dur. Vous pourrez trouver n’importe quelle autre note en moins de 10 secondes, car il n’y a que deux ou trois notes entre chaque point de repères.

Chaque point de repère est présenté d’abord sur la portée, entouré des autres qui l’entoure pour le placer dans son contexte. Puis il est positionné sur un schéma du clavier en entier, avec les 88 touches que comporte tout clavier de piano. L’idée de cette vision globale du clavier est excellente, car elle permet de le visualiser en plus petit et donc de mieux appréhender le placement de la note par rapport à l’ensemble.

 

Lire les points de repère

 

Puis il est demandé d’apprendre par cœur l’explication du positionnement des points de repères. Ne négligez pas cette étape de l’apprentissage des points de repères. Cela fait partie des détails qui font la différence de cette méthode. Qui peut expliquer avec des mots, peut visualiser. Or, si vous ne visualisez pas la position, vous ne pourrez pas reconnaître une note à cet emplacement. La lecture d’une note découle de la mémoire visuelle de son emplacement. Vous devez d’abord mémoriser l’image de la note à cette emplacement, pour pouvoir ensuite faire le lien entre cette image mémorisée et ce que vous avez sous les yeux.

Puis viennent des exercices d’écritures. Encore une très bonne idée d’Alain Stoffen. D’abord dessiner la note sur la portée, puis écrire son nom en dessous en toute lettre, et enfin la jouer. Le fait de répéter ces trois actions : dessiner, écrire et jouer, permet de rendre l’apprentissage actif, et d’ajouter des informations sensorielles à la mémorisation. Ceci me fait penser à l’apprentissage de la lecture selon la méthode Montessori où il est proposé à l’enfant de dessiner la lettre avec son doigt avant qu’il ne sache lire.

 

Combler les “trous” entre les points de repère, avec les notes voisines

Une fois que l’emplacement des points de repère sont intégrés, il va falloir vérifier et consolider au besoin la connaissance de l’ordre des notes et en particulier, la capacité à trouver rapidement les noms des notes se trouvant en dessous et au dessus du do, du sol et du fa. Il est proposé de mémoriser l’ordre des notes par 3 notes, en partant des points de repères, en montant et descendant. C’est là aussi très astucieux, car il est facile pour beaucoup de gens de dire l’ordre des notes mais à condition de partir du do et d’aller dans le sens ascendant. Mais en partant du fa et en descendant par exemple c’est beaucoup moins courant d’être à l’aise… Cette étape est très importante car elle conditionne toute la suite.

Puis, pour finir, vient l’apprentissage systématique de toutes les notes voisines. C’est la partie la plus longue et certainement la plus ardue au cours de laquelle il sera intéressant de refaire régulièrement le test pour garder la motivation. Arrivé à la fin de cette méthode, vous saurez lire et positionner toutes les notes des clés de sol et de fa jusqu’à trois lignes supplémentaires en haut de la clé de sol et en bas de la clé de fa. Entre les deux portés, la méthode va jusqu’à deux lignes supplémentaires.

 

Lire la musique page type

 

Points forts :

  • Ecriture des textes de manière attractive.
  • Association de la lecture, de l’écriture, et du son
  • Possibilité de refaire les exercices écrits à l’infini, grâce à la possibilité de son téléchargement en PDF.
  • Très adapté aux adultes qui ont souvent besoin de comprendre et d’avoir une vue d’ensemble avant de se lancer.

Points faibles :

  • beaucoup de texte et sera pour cette raison difficile d’accès à de jeunes enfants. Cependant si les parents se sentent impliqués dans l’apprentissage, il pourra utiliser les exercices pratiques, tout en étant guidé par l’adulte.
  • L’apprentissage des deux clés séparément.

Si vous souhaitez vous procurer cette méthode, cliquez ici

2 réflexions au sujet de « Lire la musique en un clin d’oeil »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *