Jour 23 : Endurance et technique

Cet article fait partie de la série Jouer du piano tous les jours pendant 30 jours.

 

Mardi 13 septembre 2016,

 

Aujourd’hui j’ai tenté de jouer en entier la Fantaisie Impromptu de Chopin de mémoire. Je suis plutôt contente du résultat. Mais comme je l’ai déjà évoqué il y a quelques jours, il est temps pour moi de passer au stade de l’entrainement de l’endurance.

 

2016 09 13

J’ai bien senti à la neuvième page que la fatigue se faisait sentir dans mes avant-bras. Je vais donc à partir d’aujourd’hui jouer une fois par jour le morceau en entier, en continuant par delà les erreurs. Et je vais aussi l’essayer sur différents pianos à l’école de musique, pour être capable de le jouer dans n’importe quelle condition.

J’ai repris la petite invention de Bach que j’avais laissée tomber depuis 4 ou 5 jours. Elle est plus détendue, mais toujours les mêmes passages qui accrochent ! Je pense que je dois reprendre encore un travail des mains séparées. Et dégager les coudes du corps, en particulier celui de mon bras gauche, afin de libérer ma main gauche.

Parlons-en de celle-là ! Je dois me rendre à l’évidence. Elle est à retravailler techniquement, car je la sens vraiment maladroite. Elle manque de délié. Et mon deuxième doigt s’affaisse. Justement, Bach est parfait pour ce travail, car le nombre de notes à chaque main est parfaitement égal. Quel bavard ce Jean-Sébastien !

Et vous ? ça bosse ?

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •   
  •  
  •  
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *