Jour 12 : Répartition dans le temps de travail

Cet article fait partie de la série Jouer du piano tous les jours pendant 30 jours.

 

Vendredi 2 septembre 2016.

Toujours là avec mon piano! Aujourd’hui, j’avais envie de partager avec vous comment je répartis mes activités dans mon heure quotidienne.

P1060447

Je commence donc par cinq bonnes minutes d’étirements doux et d’exercices des doigts et de la main en dehors du piano. J’en profite pour bien respirer et me centrer sur le présent et l’instrument face à moi, en laissant de coté mes préoccupations extérieurs. Vous savez les pensées du style “il faut couvrir les livres des enfants”, “qu’est-ce que je fais à manger ce soir” ou “il faudra que j’appelle monsieur l’accordeur”.

Puis je prends une quinzaine de minutes pour improviser dans une tonalité, comme je vous l’ai dit hier. Et pour être sure de ne pas toujours tomber sur les mêmes, je lance des dés. Oui vous avez bien lu ! des dés ! Il est vrai que j’adore jouer aux jeux de société, donc l’idée m’est venue assez facilement. Je m’explique: il y a 12 notes différentes entre do et do. Les sept blanches et les cinq noires. J’attribue un numéro à chaque note en partant de do et en montant. Do est 1; do dièse est 2, ré est 3, ré dièse est 4 et ainsi de suite. Donc si je tombe sur 7 comme ce matin, ça me donne fa dièse. Il me reste à choisir entre majeur ou mineur et c’est parti! J’avoue avoir un faible pour le mineur. C’est certainement mon petit coté romantique !

Puis je travaille les morceaux en cours d’apprentissage, pendant les quarante minutes qui restent. Mais je fais parfois de petites pauses déchiffrage en plein milieu pour varier les types d’efforts.

Et vous ? que faites-vous pendant votre temps de pratique ? J’aimerais vraiment savoir, car cela pourrait me donner de nouvelles idées !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  

3 réflexions au sujet de « Jour 12 : Répartition dans le temps de travail »

  1. Bonjour à tous!
    pour répondre à ta question,depuis que je me suis aussi lancée dans le défi (30 min pendant 30 jours, mais 6/7 jours), j’aime bien commencer par une dizaine de min d’impro. Avec les dés c’est vrai que c’est très ludique, et je vois que mes doigts commencent à trouver leur place tout seuls! c’est très agréable et assez jouissif de sortir de la musique de soi-même (même si ça reste très simple, c’est un début)!! ensuite je travaille le morceau du moment (petite valse de chopin), en essayant le par coeur. pas facile, là c’est intéressant comme tu conseilles d’éloigner physiquement la partition (faut que je me trouve un pupitre!), et de travailler le par coeur mains séparées, pour moi plus difficile que mains ensembles.. allez savoir pourquoi!
    30 min finalement, avec tout ça ça passe assez vite!
    bon piano à tous!

    • Bravo Marion pour ton défi !
      Il est tout à fait normal que le par cœur soit plus difficile les mains séparées, car il ne peux pas y avoir d’automatisme une main à la fois. Le cerveau doit donc réfléchir réellement à ce qu’il doit jouer. Il ne peux presque pas compter sur la mémoire musculaire. Les mains ensembles, tu pourrais presque penser à autre chose et ça pourrait bien passer !

      Et oui ça passe vite 30 minutes! J’avoue de mon coté avoir bien du mal à faire tous ce que je veux faire en une heure !! Je pense que dans quelques temps je vais passer à plus :))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *