Comment trouver la bonne position du corps au piano

 

Voici un élément très important de votre pratique. Votre position face au piano ! Les bonnes ou mauvaises habitudes à ce sujet conditionneront votre liberté de mouvement ou au contraire d’éventuels dysfonctionnements pouvant aller jusqu’à la douleur chronique. Lisez et relisez régulièrement cet article qui fait partie des fondamentaux.

Remarque : quand je parle du bras dans cet article, il s’agit toujours de la partie entre l’épaule et le coude, et non du bras dans sa globalité comme quand le mot est employé dans le langage courant.

Comment positionner le siège face au piano

Positionnez la banquette parallèle au clavier, en face des pédales (si vous avez un clavier électrique et que vous n’avez pas de pédales, prenez le mi entre le do4 et le do5 comme repère) et à une distance qui vous permette de vous tenir debout entre elle et l’instrument (en touchant presque l’un et l’autre).

 

Pianiste de dos

 Photo 123RF/Anton Havelaar

 

Comment s’asseoir

Vous devrez vous asseoir sur la moitié du siège. En effet, vos jambes ne doivent quasiment pas reposer dessus. Pour être encore plus précis : le bord du siège ne doit pas dépasser le premier tiers de la longueur de la jambe.

On peut adapter cette consigne pour les très jeunes enfants s’il n’ont pas de petit banc pour poser leur pieds. Ils peuvent s’asseoir plus profondément et croiser leurs jambes pour qu’elles ne se balancent pas dans le vide. Mais je vous conseille vivement de lui procurer un petit banc, afin qu’il soit plus stable. Pour vous faire une idée de ce qu’il peut ressentir, asseyez-vous sur une table et faites des mouvements en l’air avec vos bras…

 

  • Gauche-droite: Asseyez vous en face des pédales. Ceci vous positionnera en général le nombril en face du mi se trouvant en dessous de la marque du piano. Vous pourrez vous décaler légèrement pour certains morceaux du début et pour les quatre-mains bien sûr (quand on joue à deux pianistes sur un piano). Mais en général un pianiste ne change pas de position à droite ou à gauche. Il se penche plutôt et écarte les bras de son corps.
Assis en face du mi et des pédales

S’asseoir en face du mi au dessus des pédales

 

  • Avant-arrière: Pour trouver la bonne distance entre vous et le piano, vous devez arrondir vos mains comme si vous faisiez “la manche” (1), les retourner paume vers le bas sans changer leur forme et poser le bout de vos doigts au niveau de la naissance des touches noires (2). Vos coudes doivent être légèrement en avant de votre corps (3). Petit test : Si vous ne pouvez pas facilement atteindre les touches du côté gauche avec votre main droite (et inversement pour la main gauche), sans avoir besoin de reculer, c’est que vous êtes trop près. Si pour atteindre les dernières touches aigus avec votre main droite (et inversement avec la gauche pour les graves) il vous faut avancer votre torse, ou si vos bras sont quasiment tendus, vous êtes assis trop loin.

1.

Forme de la main en cuvette

Main en cuvette, comme pour faire « la manche »

2.

Main en forme de cuvette retournée

Même forme de main en cuvette retournée

3.

Bras en avant du corps

Le coude doit avancer par rapport à l’épaule

 

  • Hauteur: Vous la réglerez avec le siège. D’où l’intérêt d’un siège réglable en hauteur, car les chaises classiques sont généralement beaucoup trop basses. C’est ici que c’est parfois délicat de donner une règle précise. Mais si vous imaginez un plan qui passerait horizontalement au niveau du coude, il devrait également passer dans le clavier des touches blanches. Mais soyez attentif sur le fait d’écarter légèrement vos coudes de votre corps en prenant cette “mesure” (vous devez toujours pouvoir passer une main entre votre coude et votre corps). Remarque : la main, elle, est bombée par dessus ce plan, le pouce dans le prolongement du bras.

 

Assis trop haut

Trop haut, coude au dessus du niveau du clavier

 

Assis trop bas

Trop bas, coude en dessous du niveau du clavier

 

La bonne hauteur au piano

La bonne hauteur, coude au niveau du clavier

 

 

Après les règles, les individus

Chaque anatomie étant différente, chacun devra petit à petit ajuster la position qui lui permettra de jouer avec le plus de liberté de mouvement possible. Mais gardez bien en tête toutefois que ce n’est pas le minimum d’effort physique qui est visé, mais plutôt le minimum de contraintes, pour permettre au corps de servir la musique. Jouer du piano est fatiguant physiquement et n’est pas l’équivalent en dépense physique de l’action de taper un texte sur un clavier d’ordinateur ou anciennement d’une machine à écrire.

Tous ses éléments de position sont parfois difficiles à vérifier sur soi-même sans l’aide d’un miroir. Trouvez-vous un psyché (j’en ai trouvé un pour 15€ sur Le Bon Coin…) que vous mettrez à droite ou à gauche de votre piano.

Le psyché à coté du piano

Psyché pour vérifier la position

Si vous débutez le piano, vous ne verrez peut-être pas l’intérêt d’avoir les coudes en avant par rapport à votre torse, car vous n’avez pas encore besoin de déplacer vos bras de position. Et tant que vous n’avez pas la pédale à mettre, vous n’êtes pas gênés d’être assis trop près. Ceci est d’ailleurs souvent associé, chez le débutant à une tendance à se rapprocher pour “mieux lire”. Même si ce réflexe est compréhensible et souvent inconscient, il ne sert à rien. Au contraire, plus on se rapproche, moins bien on déchiffre. Alors souvenez-vous régulièrement de reculer un peu.

 

Avec la fatigue

Chez certaines personnes fragiles, frêles ou fatiguées, une tendance à se rapprocher du clavier pour mettre l’épaule au dessus du coude est courante. Pourquoi ? Parce-que si le bras est vertical, il est plus facile de porter son bras. En fait il n’y a d’ailleurs plus que l’avant-bras qui est porté, le bras étant en équilibre neutre, car il pend de l’épaule.

Un autre élément se manifeste lors de la fatigue : les coudes tombent le long du corps. Or, comme je l’ai déjà dit plus haut, ils doivent toujours être légèrement écartés.

Coudes trop près du corps

Coudes trop près du corps

 

Écarter les coudes

Écarter les coudes

 

Reposez-vous ! Et profitez-en pour lire mon article comment pratiquer en étant fatigué. 😉

 

Enfant fatigué de l'apprentissage du piano

Photo 123RF/Dimitri Maruta

Remarques pour les enfants

N’oubliez pas, chers parents, de vérifier régulièrement la position du siège de votre petit pianiste. En effet, il va grandir et cela va changer la donne de manière irrégulière parfois. Quand il faut passer à la taille au dessus pour les vêtements, pensez à ajuster la distance de banquette du piano. Je vois très souvent des enfants qui continuent à mettre leur siège au même endroit pendant des années, et se retrouvent donc beaucoup trop près. Une fois une habitude prise, il est difficile de la changer !

 

Petite fille ayant un bon positionnement au piano

Photo 123RF/Alexander Sorokopud

 

J’espère que cet article vous a aidé à mieux vous positionner. Si malgré mes efforts, quelque chose ne vous semble pas clair, dites-le moi dans les commentaires si dessous afin que je puisse améliorer les explications !

2 réflexions au sujet de « Comment trouver la bonne position du corps au piano »

    • Avec plaisir Bruno ! Et oui, les bureaux sont souvent trop hauts… Trouve toi un X !! Même si c’est souvent un peu haut c’est quand même beaucoup mieux. Et règle le siège à la bonne hauteur 😉 Bon piano.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *